L'école des arts
Bienvenue dans ta nouvelle école cher étudiant ou professeur! Ici, tu trouveras tout ce dont tu auras besoin, et plus encore! Viens nous montrer ta vraie personnalité! *Interdit au 15 ans et moins*


Dans cette école, rien n'est impossible. Que vous désirez devenir chanteur, danseur, photographe ou autre, cette école est pour vous. Entrez dans un monde où rien n'est tabou. Assumez-vous tel que vous êtes!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dessine-moi un élève

Aller en bas 
AuteurMessage
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Dessine-moi un élève   Lun 5 Aoû - 19:09


16h

L’été était définitivement la saison préférée de Dave Jackson. Il pouvait sortir toute sa collection de T-shirts de ses groupes favoris. Aujourd’hui, il portait un T-shirt qui lui tenait à cœur, celui du festival de Wacken de 2008. Cette édition, que Dave n’avait voulu rater sous aucun prétexte, avait regroupé certains de ces groupes favoris, notamment Children of Bodom, Avantasia, Exodus, Nightwish et Iron Maiden, mais surtout avait été le théâtre d’un des premiers shows de retour sur scène de Carcass, un des groupes qui avait bercé son adolescence et grandement contribué à forger son style à la guitare. Quand il avait appris leur reformation en 2007, et surtout leur passage dans son pays natal en 2008, sa joie n’avait connu aucune limite et il avait tout fait pour obtenir un billet. Le show avait été magique…

Mais pour l’heure, la tête perdue dans ses souvenirs de la saison des festivals en Europe, Dave s’assit sur un banc dans le parc à proximité de l’Ecole. Pas de guitare sur le dos, cette fois… Ses Dean Guitars étaient restées chez lui, posées sagement sur leurs stands, dans une pièce à température fixée pour éviter que les écarts de chaleur ne fassent se dilater le bois qui les compose. En fait, il avait juste mis un ventilateur devant elles dans sa chambre, ce qui avait comme autre avantage de laisser une température supportable la nuit pour dormir.

Il avait troqué Honey Moon, Bloody Mary et Snowflake contre un autre de ses accessoires de choix : un bloc de feuilles et quelques crayons bien taillés. Le dessin était, derrière la musique, la seconde grande passion de Dave. Sa spécialité restait les portraits, à la fois en pied et en buste. Le temps était propice au dessin en plein air, il pourrait faire des portraits très sympathiques, et lui ça lui permettait de garder la main. Il s’était donc saisi de son carnet, de ses crayons et s’était mis en chasse d’un sujet à dessiner.

Une fois assis, Dave posa son carnet sur ses genoux, et en sortit une petite affichette qu’il posa à côté de lui et qui disait :
Portrait soigné en 20 minutes – 2$
Les bons jours, il pouvait facilement gagner une vingtaine de dollars. Il choisit ensuite un premier morceau dans sa playlist, coiffa son casque et commença à dessiner le massif de fleur qui lui faisait face. Il ne lui restait plus qu’à attendre…

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Lun 5 Aoû - 19:55

Cela faisait plusieurs jours que je n'étais pas sortis de l'appartement, à vrai dire je n'étais pas sortis de l'appartement depuis que j'étais aller voir Andrew en prison, c'était tellement épuisant physiquement, et psychologiquement parlant. Je n'avais pas non plus envie de sortir comme si moi même je vivais en prison, mais plus je restais enfermée et plus je me sentais mal, et les conversations téléphoniques hebdomadaires avec ma mère, ma sœur, et mes amis n'arrangeaient rien. C'est pourquoi vers 13h je décida de partir en direction de l'école m'entrainer un peu. La danse était toujours un excellent échappatoire, pour tous les moments difficiles de ma vie, et celui là en était définitivement un. Après deux bonnes heures de pirouettes, et pointes, je décida d'arrêter et alors que je me trouvais dans les vestiaires alors que mon téléphone sonna, je regarda l'écran, et roula les yeux lorsque je vis qu'il s'agissait du énième appel de ma mère. Je pris quelques secondes à répondre à l'appel, sachant que si jamais je le ratais sa serais pire. Et comme à son habitude les mêmes questions idiotes tous les jours: tu va bien ? qu'est ce que ta fait? est ce que tu es aller le voir?.. Toutes ses questions qui à mon sens ne faisait que me sentir plus mal, que bien, mais bon je savais que ma mère essayais de m'aider, et cela me faisait sourire et me faisait me sentir mieux. J'ai toujours aimée l'attention que ma mère ma portée, puisque c'était elle qui m'a poussée à faire de la danse et du chant, et c'est elle aussi qui m'a poussée à poser ma candidature et à passer l'audition pour l'école des arts. C'est elle aussi qui s'occupe de ma carrière de mannequin qui ne cesse de s'agrandir, même si j'essaye de la calmer à propos de sa. Enfin bref, après cet appel interminable, je pris ma douche et me changea, puis je regarda ma montre et m'aperçus qu'il était déjà 15h55. Je décida alors de me rendre au parc me disant que se serait bien de me promener avec le beau temps et les hautes températures.
Une fois ma toute nouvelle tenue enfilée
Spoiler:
 
, je rentra dans la voiture, et arrivant en quelques minutes devant le parc, je sortis et à la minute où je mis un pas dans le parc, un de mes ami m'appela, je répondis et commença à marcher dans le parc, cette appel me redonnant le sourire. En marchant je ne faisais pas attention à l'environnement, et sans m'en apercevoir, je faisais des allers et des retours devant un homme qui vendait des portraits, et malgré les nombreux allers et retours, je ne m'aperçus pas qu'il s'agissait d'un professeur de l'école...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Mer 7 Aoû - 18:47


Le crayon de Dave grattait furieusement le papier, en traits acérés et précis sur la feuille au grammage épais. Le professeur appréciait tout particulièrement les mines tendres, mieux adaptées au travail d’estompe, sur du papier à grammage allant de moyen à fort, ceux-ci étant plus épais, donc moins sensibles au déchirement, et offrant la possibilité d’une reprise à la peinture ou à l’aquarelle, si Dave se sentait d’une humeur de challenge. Il lui était déjà arrivé, sur du papier plus fin, de trouer la feuille à la seule force de son crayon. A croire qu’être guitariste lui avait donné de la force dans la main droite… Même si ses camarades musiciens s’amusaient à lui dire que cette force avait une autre origine…

Mais il n’était pas satisfait de son rendu du massif floral devant lui. Quelque chose n’allait pas, mais il était incapable de dire quoi. De rage, il arracha la feuille du carnet, sans toutefois la jeter, préférant essayer de la reprendre chez lui, à tête reposée. Il prépara alors une nouvelle feuille, et réaffuta son crayon. Il était opposé au porte-mine pour tracer fleurs et portraits, car il trouvait que le trait manquait d’esthétisme et trop fin, et que la mine avait tendance à casser très vite entre ses mains. Pour dessiner des bâtiments ou des machines, en revanche, il n’avait pas son pareil, comparé à un crayon standard. Il repassa en revue l’argent récolté au cours de l’après-midi. Journée maigrichonne, seulement 4 portraits vendus. « Quand même de quoi payer de nouvelles cordes de qualité à une de ces dames à la maison… Mais bon la journée n’est pas encore finie. » pensa-t-il en relevant les yeux, tout en baissant son casque pour entendre d’une oreille, tout en gardant le flot de note délivrées à toute vitesse par le regretté Jeff Hanneman de Slayer. « Encore un titan parti trop tôt » pensa le professeur. Le souvenir de sa mort en mai dernier ne cessait de l’attrister, mais il se dit qu’il avait eu le privilège de le voir encore de son vivant sur scène. A chaque fois, le concert avait été merveilleux.

Il décida de passer sa mélancolie en observant la foule. Les gens passaient devant lui sans trop lui prêter attention. Certains s’attardaient un peu par-dessus son épaule, mais dès qu’il tournait la tête pour leur demander si ils voulaient un portrait d’eux pour agrémenter leur salon, ils partaient aussi vite. Beaucoup marchaient avec leurs écouteurs ou leur casque de MP3, d’autres avec leur portable à l’oreille. Une foule hétéroclite des jours d’été, en somme, tous vêtus légèrement pour contrer la chaleur.

Néanmoins, Dave crut reconnaitre quelqu’un dans le maelström de gens qui virevoltaient autour de lui. Une jeune femme, une vingtaine d’années, les cheveux mi-longs châtains, un portable à l’oreille. Elle semblait sortir d’une douche (et elle avait bien raison, il faisait une chaleur à crever), et s’était habillée de façon tout à fait attrayante, un petit haut blanc avec un ‘étage’ (les notions de mode de Dave étant très rudimentaire, il ne connaissait pas les termes techniques) ajouré, un bandeau rouge dans les cheveux, un collier en acier, un mini-short en jean relativement court et qui ne gâchait rien pour attirer le regard, et des chaussures à talon dont Dave se demandait toujours comment les femmes pouvaient bien tenir dessus. Il y avait un truc, forcément… Et il préférait laisser le mystère entier planer à ce sujet.

Intrigué, Dave détailla un peu plus cette jeune personne, posant son regard inquisiteur et pénétrant sur ses traits graciles et fins. Un sujet idéal à croquer… De quoi lui faire oublier son damné massif et ses formes qu’il jugeait trop épineuses. Il allait pouvoir se délier la main, avec des courbes harmonieuses comme celles qu’il voyait. Il reporta la main à son lecteur MP3 et changea de morceau. Malgré le respect immense qu’il avait pour Slayer, les riffs acérés et le chant hurlé ne correspondaient pas au modèle. Il fallait une mélodie plus orchestrale, et une voix adaptée, plus douce… Oui, Epica, Nightwish ou Within Temptation ferait très bien l’affaire.

« Tiens ! Mais qui vois-je, lança Dave dans sa direction, fendant la marée humaine ? Ne serait-ce pas miss Kathlin Cohen, l’étoile chantante ? » Dave recala son carnet sur ses genoux, coinçant son crayon derrière son oreille et baissant son casque sur sa nuque pour faciliter la conversation. « Heureuse surprise que de vous trouver ici ! Quel bon vent vous amène ? Est-ce que je vous propose un portrait pour agrémenter votre intérieur ? » dit-il tout en l’invitant à prendre place près de lui sur le banc, sa main prête à dégainer son crayon si elle répondait par l’affirmative…

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Jeu 8 Aoû - 8:47

Cela faisait déjà maintenant quelques longues minutes que mon ami et moi étions au téléphone, et les allers et les retours dans le parc s'accumulaient peu à peu sans que le temps ne me paraissent long pour autant. C'était l'une des seules personnes qui avaient compris que de me demander tout le temps comment j'allais, ne m'aidaient pas au contraire, il s'intéressait plus à des petits détails peu important mais qui ne me faisait pas regretter d'avoir décroché. Et en pensant à cette conversation qui me faisait toujours du bien, cela me rappelait au contraire les appels incessant et interminables de ma mère, qui ne cessait de m'appeler faisant grimper mon nombres d'appels par semaines à 25. Après tous elle était ma mère, et cette intention était normale, elle a toujours été très inquiète pour moi, et encore plus une fois mon séjour à l'hôpital terminé. Enfin continuant mes allers et retours, alternant sourires, et rires, j'observais sans trop grande concentration le paysage du parc qui offrait un coin de verdure plus ou moins grand au cœur de cette grande ville qu'était New York. Soudain, un homme qui me semblait familier s'approchait de plus en plus de moins, en marchant en ma direction, en ayant dans ses mains des cahiers, et derrière son oreille un crayon, surement destiné au dessin. Une fois à mes cotés, il me lança:

- Heureuse surprise que de vous trouver ici ! Quel bon vent vous amène ? Est-ce que je vous propose un portrait pour agrémenter votre intérieur ?

Je souris me sentant bête de ne pas avoir reconnu tout de suite le prof de musique de l'école, et tout en continuant de sourire, je dis à mon ami qui se trouvait encore au téléphone:

- je te rappelle, il faut que je te laisse!

Puis en y réfléchissant je trouvais cette situation assez bizarre, ne savant pas que le prof faisait du dessin, et surtout proposait dans faire, mais assez séduite par l'idée d'avoir un portrait de moi, j'acquiesça un sourire large au bout des lèvres. Cette petite œuvre me permettrait de m'échapper de mes soucis pendant quelques minutes, me laissant peu à peu ramenée vers le banc où il devait se trouvait avant qu'il vienne à moi.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 11 Aoû - 17:51


« Je te rappelle, il faut que je te laisse ! »
« Et ben voilà, toi qui te plaignais que tu n’allais pas faire beaucoup de portrait aujourd’hui, te voilà servi avec une de tes jolies élèves…Même si elle n’est pas vraiment une de ‘tes’ élèves… »
Il était évident que la jeune femme n’avait pas reconnu immédiatement Dave. Fait exceptionnel selon lui, car ses cheveux rouges avaient tendance justement à attirer sur lui les regards, mais vu qu’il était arrivé en cours d’année scolaire et n’avaient pas partagé beaucoup de cours ensemble, il était raisonnable de penser qu’elle pouvait ne pas le reconnaitre instantanément. Mais Dave était quand même satisfait de voir un sourire fendre le visage de l’étudiante.

« Je prends ce beau sourire pour un oui, donc… Venez, installons nous par ici » dit-il en l’invitant à prendre place à l’une des extrémités du banc où Dave avait choisi de nicher pour l’après-midi, avant de s’installer lui-même à l’autre extrémité. « Installez-vous  confortablement, je m’occupe du reste. » Ainsi placé, Dave avait tout le champ libre pour dessiner Kathlin en buste sans avoir à trop se pencher en arrière. Dave vérifia, en posant ses deux mains pouces écartés l’une sur l’autre, que son modèle occupait de manière judicieuse l’espace disponible sur sa feuille. Une fois satisfait, il cala sa feuille à l’aide de pinces et retira son crayon de derrière son oreille.

Première étape, placer les formes de manière générale sur l’espace disponible. Kathlin s’était légèrement adossée et s’était accoudée au dossier du banc. Elle posait sur lui un regard doux mais dans lequel se lisait un drôle de mélange de sentiments. De la gaité, mais mélangé à une pointe de lassitude et, crut-il percevoir, un brin de mélancolie. Il s’arrangerait de corriger ça sur le dessin. Avec un jeu de lumières approprié et quelques arrangements au niveau des yeux, un regard digne d’un enterrement devenait celui de la personne respirant la joie de tout son être.

Contrairement à plus tôt, Dave faisait attention à la pression de son crayon sur le papier. Il travaillait sur une commande, au sens propre du terme, il ne pouvait donc pas se permettre de trouer sa feuille à cause d’un coup de crayon trop appuyé. De la même façon, il laisserait moins de traces de gommage, ce qui assurerait un rendu propre et soigné. Il plaça les formes générales de son visage, son buste et posa la masse des cheveux, ainsi que la position du bandeau. Il travaillait un peu comme en sculpture, allant du général au détail.

Et comme à son habitude, tout en travaillant, il engagea la conversation, histoire que personne ne s’ennuie de trop. Ca l’obligeait à fixer la bouche du sujet en premier, mas c’était un inconvénient mineur.
« Alors, miss Cohen… Que racontez-vous de beau, par ce beau temps ? Vos vacances se passent bien ? »
Puis, se rappelant brusquement comment il l’avait invitée à s’asseoir à ses côtés, il continua :
« J’espère ne pas vous avoir interrompue pendant un coup de fil important ? Si c’est le cas je peux tout à fait vous laisser rappeler, et nous reprendrons plus tard… »

Tout en entamant la conversation, Dave continuait de poser les détails des lèvres de son modèle…

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Sam 17 Aoû - 17:13

Rien qu'à regarder son visage il semblait avoir attendu un ou une cliente depuis assez longtemps, cependant son visage s'était illuminée une fois qu'il eu compris que j'allais pouvoir être une de ses clientes. Tandis que je le regardais, je me demandais comment aller se passer le prochain coup de fil que j'allais devoir passer, mais après tout peut être que cette petite séance de dessin serais m'aider à me sortir toutes les mauvaises pensées qui me traversait l'esprit. Bien que au fur et à mesure que le temps passait elles devenaient moins nombreuses, comme semblant essouffler que je lutte contre elle. Bref, une fois de retour au parc, là où j'étais, je regarda le prof lui souriant d'un sourire un peu tendu tandis qu'il me dit:

-  Je prends ce beau sourire pour un oui, donc… Venez, installons nous par ici

Je souris de nouveau et partis m'assoir sur le banc sur lequel il se trouvait sans doute depuis plusieurs heures, avant que j'accepte sa proposition, et alors que je m'installais sur le banc face aux gens qui continuaient à passer, il me lança:

- Installez-vous  confortablement, je m’occupe du reste.

Son ton se voulait rassurant, et chaleureux, se qui me permis de me décontracter un peu. Cependant je ne pouvais pas vraiment arrêter de pensés à ce qui se passait dans ma vie, me rendant compte qu'elle n'a jamais été un long fleuve tranquille, mais aussi m’apercevant que pour la majeur partie, tout étaient de ma faute, tantôt de mauvais choix, tantôt des mauvaises fréquentations, comme si je m'interdisais le bonheur et le calme. Était il normale, d'être comme sa, ou c'était tout simplement moi qui était comme sa, est ce que j'arriverais un jour à être complétement heureuse sans aucun problèmes?! Alors que cette question retentit comme un coup de couteau au plus profond de mon être, une voix me tira de cette torpeur:


- Alors, miss Cohen… Que racontez-vous de beau, par ce beau temps ? Vos vacances se passent bien ?

Ne me laissant pas le temps de répondre, il reprit:

- J’espère ne pas vous avoir interrompue pendant un coup de fil important ? Si c’est le cas je peux tout à fait vous laisser rappeler, et nous reprendrons plus tard…

Je souris, d'un sourire que l'on trouvait sur tout le monde, un sourire factice, une façade qui permettait de cache ce que je ressentais réellement, et tout en affichant se sourire, je lui répondis:

- Nan ne vous inquiétez pas rien de très pressés.

Esquivant par la même occasion la question concernant ma vie et le reste.

[désolé pour la réponse un peu tardive]

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 18 Aoû - 9:38


Spoiler:
 
Les lèvres étaient maintenant fixées en un sourire avenant, les détails viendraient plus tard. Il préférait poser les formes générales, qui étaient les plus susceptibles d’évoluer, et ensuite poser les détails. Il lui était plus simple de revenir sur un repli de vêtement après coup plutôt que de s’y attarder trop et manquer la position d’un bras. Le plus dur cependant, même si c’était moins visible au crayon qu’à la peinture, était de placer très vite la position de la lumière. A chaque début de dessin, il traçait une série de flèches dans un coin de la feuille, avec des empennages indiquant l’intensité de la lumière.

Mais il ne pouvait s’empêcher de se douter que quelque chose ne tournait pas rond, alors qu’il achevait de poser la masse des cheveux et les principales mèches échappées du bandeau. Elle avait le sourire aux lèvres, mais ce sourire semblait sonner faux… A son regard, il sentait qu’elle était à bout. De quoi, il n’en savait rien, mais si il venait à découvrir de quoi il s’agissait, il se dit qu’il ferait ce qu’il faudrait pour lui redonner un vrai sourire. Etant du genre à ne laisser personne sur le carreau sauf si c’était mérité, il ferait ce qu’il pourrait pour la demoiselle.

Cela le mena à un problème. Les yeux. Qualifiés depuis des temps immémoriaux de fenêtres de l’âme, il voyait à travers les fenêtres face à lui un trouble profond. Une remise en question remontant jusqu’aux fondements même de la personne. Il s’arrangerait pour obtenir un rendu heureux sur le dessin. Quelques retouches au niveau des paupières et en trichant sur la lumière, il obtiendrait sans doute un résultat plus que satisfaisant. Les yeux étaient placés, il s’y attaquerait après les détails des cheveux.

« Quand même, se tança-t-il intérieurement en dessinant une mèche tout en changeant de morceau sur sa playlist (il avait gardé un écouteur de son casque sur l’oreille, l’autre étant calé derrière son oreille), c’est pas à toi de te mêler de la vie de tes élèves. Et puis que diraient les gens ? »
« Fuck les gens, se répondit-il à lui-même. Si je lui donne pas une chance de me parler, elle pourrait faire une bêtise, et là je vais le regretter. Comme l’a dit Marilyn Manson à propos des gamins de Colombine, je leur aurait rien dit, je les aurais écouté, ce que personne n’a fait… »
« C’est toi qui vois. Après viens pas te plaindre à moi que ça a dégénéré… »
« Non mais tu vas me laisser, oui ?! J’suis occupé, là ! »


Et comme Dave s’attaquait enfin aux détails sur les yeux (le buste viendrait après, moins susceptible d’évoluer dans le temps, sauf changement de posture), Dave se décida à rompre le silence qui s’était installé depuis quelques minutes.
« Vous donnez l’impression d’être épuisée… Vous continuez à faire du sport, par cette chaleur ? »
Puis, quelques secondes plus tard, il se lança sur le sujet sensible. Sur la pointe des pieds, pour commencer, ça devait être elle qui lui demandait de l’aide, pas lui qui impose la sienne.
« Vous n’aviez pas répondu, tout à l’heure… Vous passez un bon été, tout se passe bien pour vous ? »

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 18 Aoû - 17:54

Mes yeux étaient rivés sur l'horizon même si je ne regardais pas réellement ce qui s'y passait, je ne pouvais m'empêcher de remuer dans mes pensées, revenant sur la même question "tout est vraiment de ma faute", mon coeur semblait dire non alors que ma raison me poussait vers un tout autre raisonnement dont la réponse était bien évidement le contraire. Cette déchirure au fond de moi, me replongeais un peu plus dans mes vieux démons me donnant une envie soudaine de fumée que j'étai obliger de refréner, pas devant un prof, et puis je dois rester immobile. Je tenta de sourire plusieurs fois étant persuadée que le résultat était vraiment pas concluant. Me demandant par la même occasion à quoi pouvais bien ressembler le dessin puisque depuis quelques minutes un silence c'étais installé surement dut à la concentration. Bien qu'il fut brisé:

« Vous donnez l’impression d’être épuisée… Vous continuez à faire du sport, par cette chaleur ? »

Je souris me rememorant l'entrainement d ce matin, et lui répondis:

- oui, ce matin je me suis entrainer... J'ai fais plusieurs chorégraphies

A peine eu je le temps de répondre qu'il repris:

« Vous n’aviez pas répondu, tout à l’heure… Vous passez un bon été, tout se passe bien pour vous ? »

Je me raidis, je pensais qu'il avait oublier cette question, après quelques secondes de bouffées de chaleurs intenses j'essaya dut mieux que je pus, offrant un sourire encore plus mauvais que les autres et répondis:

- oui, c'est... Comment dire... Très bien

Je replanta mes yeux sur l'horizon me disant que pire je n'aurais pas put faire.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Ven 23 Aoû - 9:29


Décidément, quelque chose ne tournait pas rond avec cette fille, se disait Dave en posant les derniers détails au niveau du visage. Il avait presque entièrement fini cette partie, et le buste suivait le mouvement. Quelques retouches éventuellement sur les cheveux et quelques zones d’ombres, et ça serait parfait. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’il était dans les temps, même qu’il avait été plutôt rapide sur ce portrait.

Il apprit, en réponse à sa question sur l’épuisement apparent de son modèle, que celle-ci avait fait plusieurs chorégraphies. Une danseuse, donc. En même temps, il aurait pu deviner en faisant preuve d’un peu d’observation. Corps fin et délicat, mais néanmoins avec des accents musculeux laissant deviner une agilité pour la danse qui devait être impressionnante.
« Une danseuse, si je comprends bien, donc… amorça Dave. Sans doute aurai-je la chance de vous voir danser si vous vous produisez dans le coin, ou si je passe pas loin de la salle de danse de l’Ecole, c’est selon… »

Mais quand il va vit se raidir imperceptiblement à sa question sur son été, Dave eut la confirmation que quelque chose n’allait pas bien avec elle. Elle mit plusieurs secondes à lui répondre, semblant de plus en plus mal à l’aise malgré un sourire qui avait toutes les peines du monde à essayer de cacher son trouble. Et surtout quand elle hésita à lui dire que tout allait bien. On ne la lui faisait pas, à Dave. En tant que professeur, il avait appris à discerner le mensonge quand il le voyait. Et là, le mensonge crevait les yeux. Le portrait était quasiment fini, il pouvait se permettre de poser un instant le crayon.

« Permettez-moi de douter, miss Cohen,dit le professeur en portant une main à sa poche. Je vois que quelque chose ne va pas. Et si je puis me permettre, ça vous ferait sûrement du bien de vider votre sac un bon coup… Je suis aussi là pour ça. Pour vous écouter si vous avez besoin de parler d’un souci. Et vous aider si je peux. » En même temps qu’il parlait, tentant de mettre le plus possible l’étudiante à l’aise, Dave avait sorti son paquet de cigarettes, presque plein, et son briquet. Une des cigarettes atterrit sur ses lèvres, quand il remarqua un regard de la jeune femme sur son paquet. Soit elle condamnait son geste (ce qu’il pouvait comprendre), soit elle voulait lui en taxer une pour se détendre (ce qu’il pouvait aussi comprendre). Il décida donc de prendre les devants.

« Vous en voulez une ? Ca vous détendra sans doute. A moins que vous ne fumiez pas, auquel cas je m’abstiendrai… »

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 25 Aoû - 10:19

Je n'osais pas décoller mes yeux de l'horizon, étant persuader qu'il s'avait déjà que tout mes sourires n'était qu'une façade, même si au plus profond de moi j'espérai que mes sourires aient réussis à faire disparaitre ses derniers soupçons, et alors que je priais de tout mon être, il dit:

« Une danseuse, si je comprends bien, donc…. Sans doute aurai-je la chance de vous voir danser si vous vous produisez dans le coin, ou si je passe pas loin de la salle de danse de l’Ecole, c’est selon… »

Je souris en aquiéçant confirmant ses dires, la danse étant une activité que je pratiquais été comme hiver, peu importe mon humeur et ma condition physique même si c'étais plutôt quelques choses qu'il fallait éviter. Puis quelques secondes de silence s'installèrent me permettant de croire que mes sourires n'étaient pas si mauvais que sa. Mais apparement il avait vu claire dans mon jeu:

« Permettez-moi de douter, miss Cohen,dit le professeur en portant une main à sa poche. Je vois que quelque chose ne va pas. Et si je puis me permettre, ça vous ferait sûrement du bien de vider votre sac un bon coup… Je suis aussi là pour ça. Pour vous écouter si vous avez besoin de parler d’un souci. Et vous aider si je peux. »

Je le regarda faisant non de la tête, regardant aussi sa main qui cherchait quelque chose:

- nan ! Nan ! Rien de très particuliers, juste que j'ai revue quelqu'un que je n'avais pas vue depuis très longtemps.

Sa main sortit un paquet que je regarda fixement avant qu'il ne me propose:

« Vous en voulez une ? Ca vous détendra sans doute. A moins que vous ne fumiez pas, auquel cas je m’abstiendrai… »

Je souris cette fois-si d'un vrai sourire saisissant une cigarette et fouillant pendant quelques secondes un briquet dans mon sac avant d'allumer la cigarette la posant sur les lèvres, et tirant une grosse taff, avant d'expirer doucement la fumée et de dire:

- merci

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Jeu 29 Aoû - 13:18


Elle avait l’air vraiment mal à l’aise, cette pauvre miss Cohen… Et Dave se trouvait dans une situation instable. Il avait le gros défaut d’être très curieux, et voulait tout savoir de ses interlocuteurs. Malheureusement, dans le cas présent pousser dans cette direction amènerait la jeune fille à parler d’un sujet qu’il sentait être plus que sensible et délicat, chose à laquelle il se refusait. Il ne faisait craquer moralement ses élèves que dans le cadre scolaire, jamais en dehors des murs de l’école…

La jeune étudiante niait vouloir aborder ce sujet délicat avec lui. Dave le comprenait aisément. Qui voulait s’ouvrir de ses problèmes personnels à quelqu’un de pratiquement inconnu, qui plus est un professeur, fut-ce hors du cadre scolaire ? Peu de gens aimaient ça, aussi Dave n’insista-t-il pas plus que ça. Mais au fond de lui, il estimait qu’elle avait tort. Mais bon, qui était-il pour la forcer ? SI elle ne voulait pas, il ne forcerait pas. Il espérait juste que tout s’arrangerait pour le mieux pour elle…

Mais cependant qu’elle déclinait sa proposition de lui parler, elle accepta la cigarette qu’il lui tendait de son paquet. IL avait préparé son briquet, mais la vit en sortir un de son sac à main posé près d’elle. A voir la bouffée qu’elle tira en l’allumant, il déduisit que cette cigarette était bienvenue. Elle le remercia, avec un sourire qui cette fois semblait véritablement sincère. Mais le professeur ne pouvait enlever de son esprit l’impression d’empressement qu’elle avait eu à ne pas parler de ce qui la préoccupait…

Le portrait était à présent fini. Dave le contempla quelques instants, avant de retirer les pinces qui retenaient la feuille de papier au carton à dessin qui lui servait de support rigide. Le rendu lui paraissait satisfaisant, mais bon, en tant qu’artiste, il savait que ce qui lui paraissait bien pouvait très bien ne pas remporter l’adhésion du public. Il préférait donc laisser cette appréciation à qui de droit. Dave inscrit en bas à droite de la feuille la date du jour et apposa sa signature en dessous, avant de présenter la feuille à son modèle.
« Et voilà, miss Cohen, j’espère qu’il vous convient… » Puis, pris d’un élan incontrôlable, Dave ajouta : « Et comme vous êtes de la maison et que vous m’êtes très sympathique, je vous l’offre. »
« On y est… Le moment du jugement… »
Spoiler:
 

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 1 Sep - 16:34

[ désolé c'est un peu court]
Aussitôt que j'expirai la fumée de la cigarette , je le reposais sur mes lèvres, comme si ma vie en dépendait, et à vrai dire ce n'était pas ma vie, mais mon calme qui en dépendait, car je sentais bien que notre très cher professeur était attiré par sa curiosité, ce que je comprenais très bien, néanmoins, je continuais d'enfouir mes secrets au plus profonds de mon être, là où ils étaient réellement à l'abris de tout. Puis essayant de jeter de petit coups d'œil furtif, en direction du dessin, il s'avéra qu'il était bel et bien terminer, je fus émerveiller par le dessin, je souris en le voyant n'étant pas du tout déçues du résultat. et tout en gardant mes yeux fixés sur le dessin, j'écouta le professeur dire:

- Et comme vous êtes de la maison et que vous m’êtes très sympathique, je vous l’offre.


Je souris d'un grand et large sourire qui illumina mon visage, je ne m'attendais pas à ce qu'il soit aussi réussis, ni à ce qu'il me l'offre, mais le souvenir d'Andrew et de la fusillade réapparut et tandis que j'écrasais mon mégot, je m'en voulais, il m''offrais le dessin, alors qu'à ce qu'il parait il avait été touché lors de la fusillade, j'hésita quelques instants tandis que mon sourire avait complètement disparus, puis après quelques secondes de silence je me lança:

- excusez moi, vous allez trouvez sa un peu curieux comme question, mais j'ai entendus dire que lors... ( ma gorge se noua)lors de la .... fusillade vous avez été blessé, vous allez mieux?

Mon regard se planta directement au sol, évitant à tout pris le regard du professeur, il devait bien me trouver bizarre avec cette question, alors que moi même je lui avais en quelque sorte cacher la vérité, mon cœur ne cessait de battre de plus en plus vite.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Mer 4 Sep - 4:10


Il semblerait que, comme souvent, Dave ait fait du bon boulot avec son crayon. Le dessin avait l’air d’avoir été apprécié par la jeune femme, et cela réchauffait le cœur de Dave, bien que déjà bien chauffé par la chaleur ambiante. Un sourire illuminait son visage, elle avait l’air de beaucoup apprécier son portrait ainsi que son geste de le lui offrir. Mais après tout, c’était normal, pour Dave. Elle faisait partie de la grande famille de l’Ecole, il n’allait pas jouer son rapiat en la faisant payer pour quelque chose qu’il aimait faire et qu’il savait faire plaisir à ceux à qui il les donnait.

Néanmoins, elle tirait sur sa cigarette avec une énergie qu’il ne lui soupçonnait pas à première vue. Soit elle était en manque de nicotine, soit elle n’était pas dans son assiette et stressée… Même quand il attendait à un rendez-vous professionnel délicat ou un rendez-vous galant avec une femme à laquelle il tenait particulièrement, il tirait certes avec énergie sur sa cigarette, mais la jeune étudiante le faisait sembler savourer longuement ses tafs… Elle écrasa son mégot, alors que Dave atteignait à peine la moitié de la sienne, avant qu’elle ne prenne par la suite la parole.

« Excusez-moi, vous allez trouver ça un peu curieux comme question, mais j’ai entendu dire que lors… Le sourire avait disparu, cette fois… Quelque chose n’allait pas, il le pressentait. Lors de… Le ton de la voix se changeait, comme si sa gorge se nouait, il était évident que quelque chose la rongeait de l’intérieur. Elle semblait s’en vouloir pour quelque chose, mais quoi ? lors de la… fusillade, vous avez été blessé, vous allez mieux ? »

Dave avait tout fait pour que personne ne sache qu’il avait été blessé dans l’incident, même si il avait dû rater quelques cours pour se faire retirer les morceaux de sa guitare coincés dans son dos… Etrange question donc de sa part en effet… d’autant qu’elle semblait vouloir fuir son regard. Avait-elle quelque chose à se reprocher dans cette histoire ? Il refusait d’y croire… Connaissait-elle le tireur qui avait fait un si joli carton dans l’établissement ? Probable… Etait-ce là la source de son apparent malaise ? A coup sûr.

« Je vais bien, ne vous en faites pas, miss Cohen, j’ai presque fini mon traitement antibiotique pour prévenir les infections, répondit le professeur en rangeant ses crayons dans une petite trousse. On peut dire qu’avec mes fragments de guitare, j’avais pour de bon la musique dans la peau, pas vrai, ajouta-t-il en une pointe d’humour noir. Mais la proximité avec les vacances m’a permis de suivre les conseils de mon docteur et de prendre tout le repos qu’il m’avait prescrit… Mais je ne vais rien vous cacher, j’ai parfois des envies de revanche sur celui qui m’a fait ça… Mais bon, il est en prison à ce que j’ai cru comprendre… »

Mais, intrigué par cette obstination de la part de la jeune femme à ne pas vouloir affronter son regard, Dave ne put s’empêcher d’ajouter :
« Vous êtes vraiment sûre que ça va ? Vous avez un drôle d’air... »

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Mer 4 Sep - 18:48

Depuis ma plus tendre enfance j'ai toujours été très impatiente, cela faisait partis de mon caractère, mais tandis que j'attendais la réponse du professeur gardant toujours mes yeux rivés au sol, ce n'était pas l'impatience qui faisait battre mon coeur à cette vitesse, mais l'angoisse... L'angoisse que de la faute d'Andrew il est été blessé... L'angoisse qui comprenne qu'Andrew le responsable de la fusillade soit en fait mon petit ami... Et que je l'aimais. L'angoisse était tellement forte que je ne pus empêcher ma jambe de remuer, regardant d temps a autres son visage très rapidement pour ne pas qu'il s'aperçoive, même si il était évidant qu'il s'apercevrait que quelque chose n'allait pas et qui était bizarre. Mais je priais du fond du coeur que tout se passe comme je le souhaitais, même si je savais également que c'était impossible, et lorsque j'entendis sa voix brisé le silence court et pourtant interminable à mes yeux:

- Je vais bien, ne vous en faites pas, miss Cohen, j’ai presque fini mon traitement antibiotique pour prévenir les infections. On peut dire qu’avec mes fragments de guitare, j’avais pour de bon la musique dans la peau, pas vrai. Mais la proximité avec les vacances m’a permis de suivre les conseils de mon docteur et de prendre tout le repos qu’il m’avait prescrit… Mais je ne vais rien vous cacher, j’ai parfois des envies de revanche sur celui qui m’a fait ça… Mais bon, il est en prison à ce que j’ai cru comprendre…

Je le regarda mes yeux s'emplissant peu à peu de larmes, il avait vraiment fait sa... Même si j'avais vécu la fusillade je n'avais jamais vu les blessés, et n'y avait donc pas trop pensé jusqu'à aujourd'hui, il était vrai qu'il avait faillit tués des centaines de gens, dont moi... Mon coeur arrêta de battre quelques secondes pour reprendre sa course frénétique, et je posa ma main sur ma bouche, une nausée terrible venant assombrir la situation. Mais lorsque j'entendus ses derniers mots, mon coeur se brisa... Il voulait se venger?!... Les larmes roulèrent sur mes joues, je voulais quitter le banc, mais je n'eus le temps que d'y penser avant qu'il me demande:

- Vous êtes vraiment sûre que ça va ? Vous avez un drôle d’air...

Je répondis presque immédiatement:

- Je suis désolé ...

De cette façon je m'excusais pour ce que Andrew avait fait me sentant coupable, j'aurais dut l'empêcher... J'aurais dut sentir qu'il allait faire une bêtise... Je saisis mon sac, et me leva essayant de marcher le plus rapidement possible pour fuir la situation toujours secouer par les nausées, qui faillirent me faire vomir.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 8 Sep - 16:27


« Qu’est-ce que tu me caches ? » ne cessait de se demander Dave en observant Kathlin, après lui avoir remis son portrait. La situation qu’il vivait était assez unique. Il avait déployé des trésors d’imagination pour que personne ne se rende compte qu’il avait été blessé durant cette fusillade. A ses collègues et amis (même si certains avaient des doutes), il disait avoir fait une très mauvaise chute dans des escaliers en rentrant chez lui, et qu’un médecin lui avait prendre des antidouleurs, pour expliquer à la fois la raideur de son dos, et pourquoi il ne devait faire aucun effort soutenu impliquant des mouvements du dos. Et quand ses amis musiciens s’étonnèrent de ne plus le voir venir avec Whitefire, la guitare qui avait pris le plomb, il leur disait qu’elle était en réparation. Mais bon, il faudra bien qu’il leur dise à tous, un de ses jours…

Et pourtant, la jeune femme était au courant. Il fallait dire que même si il ne l’avait pas bien vu, Dave pouvait affirmer qu’il semblait connaitre les lieux… Ancien élève ou employé ? Allez savoir. Il remarqua alors un tic nerveux chez son interlocutrice. Son genou remuait, comme agité de tremblements. Une angoisse ou un malaise qu’elle essayait de contenir ? Dans des cas similaires, Dave avait le même genre de tic, pliant et dépliant ses doigts, parfois à s’en blanchir les articulations sous la pression qu’il mettait dans ses doigts. Elle continuait de regarder fixement devant elle, refusant de le regarder en face pour quelque raison.

Mais au moment où Dave finit de la mettre au courant de son rétablissement et de ses intentions quant au tireur dont il ignorait toujours l’identité, la situation dérapa, à un point qu’il n’avait pas suspecté. Il se rendit compte alors de la dureté des propos qu’il venait de proférer. Kathlin porta la main à sa bouche, comme prise de nausée, les yeux s’humidifiant de larmes, les premières commençant à rouler sur ses joues. Elle saisit son sac en se levant avant d’ajouter d’une voix qui était à deux doigts de se briser :
« Je suis désolée… »

Dave n’eut que le temps d’intégrer ces paroles avant de constater que la jeune femme était déjà debout et s’éloignait de lui, semblant toujours sur le point de rendre son déjeuner. Par la faute de ce qu’il avait dit, était-il persuadé. Et il voulait à tout prix réparer ça. C’est pas parce qu’elle n’était pas son élève qu’il devait faire exception et ne pas se justifier. Rangeant en vitesse sa trousse de crayons et refermant son carton à dessin (par chance pas aussi grand que ceux de certains profs d’art de l’école), il se leva à son tour et, à grandes enjambées, se lança dans la foulée de Kathlin.

« Attendez ! lança-t-il à la jeune étudiante. Je m’excuse des mots que j’ai pu avoir si ils vous ont blessé ! » Puis, arrivé à son niveau, il posa la main sur son épaule, voulant se montrer rassurant, avant d’ajouter : « Personne n’aurait pu prévoir ce qui s’est passé, c’est arrivé et on ne peut plus rien y faire… Personne, ni vous, ni moi… » Dave attendit quelques secondes, avant de reprendre, un peu gêné : « Kathlin… Je peux pas vous laisser dans cet état, je m’en voudrais énormément… Permettez-moi de vous raccompagner chez vous, je veux être sûr que vous allez bien… »
Spoiler:
 

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Mer 11 Sep - 12:00

Les larmes ne cessèrent de rouler sur mes joues alors que je dus m'arrêter près d'un arbre m'appuyant sur celui pour reprendre mon souffle et éviter de rendre mon déjeuner. Mon coeur était en panique et ne cessait de battre rapidement, mon stress n'avait jamais été aussi, mes jambes tremblaient, ainsi que mes mains, comme si j'avais une crise de panique, et pour arranger le tout, le professeur m'avait rattraper et me lança:

« Attendez ! lança-t-il à la jeune étudiante. Je m’excuse des mots que j’ai pu avoir si ils vous ont blessé !

Puis, une fois devant moi, il posa sa main sur mon épaule, avant d’ajouter : « Personne n’aurait pu prévoir ce qui s’est passé, c’est arrivé et on ne peut plus rien y faire… Personne, ni vous, ni moi… »

Je le regarda les yeux innondés, il n'avait pas compris ... Il ne savait pas...
Le professeur s'arrêtât quelques secondes, avant de reprendre, un peu gêné :

- Kathlin… Je peux pas vous laisser dans cet état, je m’en voudrais énormément… Permettez-moi de vous raccompagner chez vous, je veux être sûr que vous allez bien…

Je le regarda la voix tremblante tentant d'essuyer les larmes qui ne cessaient de couler:

- ... Je... Je... Le... Le tireur... Andrew... Est mon ... Mon petit ami...

Je me laissa glisser le long de l'arbre enfouissant ma tête dans mes genoux et mes bras, continuant de plus mes jambes et mes mains ne cessant de trembler. Toujours en état de panique, me disant que maintenant il allait me voir d'un mauvais oeil, et maintenant la seule chose que je voulais c'était voir et parler à Andrew.

Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Dim 15 Sep - 18:12


Dave avait vraiment l’impression d’avoir donné un énorme coup de pied dans une fourmilière. La pauvre étudiante faisait peine à voir : elle si fringante et enjouée il y a moins de 30 minutes, était appuyée contre un arbre à se vider de toutes les larmes de son corps. Et il ne parvenait pas à s’enlever de la tête que c’était en partie à cause de lui qu’elle était dans cet état… Car c’était lui qui, en insistant à lui demander si elle allait bien, l’avait poussée à bout…

Elle ne repoussa pas la main qu’il avait posée sur son épaule. En même temps, il se disait qu’elle ne cracherait pas sur un peu de réconfort. Même si il avait eu des mots d’une dureté incroyable à l’encontre d’une personne qu’elle connaissait peut-être bien. Tous ses membres étaient secoués de tremblements. Un instant Dave craignit qu’elle ne se mette à vomir, mais elle resta maîtresse d’elle-même. Elle le regarda de ses yeux humides, qui peinèrent Dave au plus profond de lui-même. « Contemple donc ton œuvre, Dave... se tança-t-il. Maintenant elle va te haïr… » . Elle devait connaitre personnellement le tireur, pour avoir une réaction pareille…

« ... Je... Je... Le... Le tireur... Andrew... Est mon ... Mon petit ami... »

« Himmel… » fut tout ce que Dave fut capable de formuler comme pensée, alors que Kathlin achevait de fondre en larmes, glissant le long du tronc d’arbre sous lequel ils se trouvaient. Elle enfouit son visage dans ses genoux, laissant les larmes inonder son visage. L’espace d’une seconde, Dave ne sut ni quoi dire, ni quoi faire. Mais de voir une telle détresse sur les traits tremblants de l’étudiante lui serrèrent le cœur. Il s’assit à côté d’elle, gardant la main posée sur son épaule. Il resta plusieurs secondes sans rien dire, il avait toujours eu toutes les peines du monde à consoler quelqu’un. Il hésitait à serrer l’étudiante contre elle, mais se dit que ce geste pourrait être mal interprété. Il avait un passif d’aventures avec des étudiantes, il s’était promis de ne jamais y retomber en emménageant à New York.

Il fouilla dans ses poches, et finit par mettre la main sur un mouchoir qu’il proposa à l’étudiante. C’était la moindre des choses qu’il pouvait faire, après tout. Il prit également un bout de papier qui trainait dans son carton à dessin, et griffonna dessus son nom et son numéro de portable.
« Je suis désolé… Je ne savais pas, je ne me suis pas rendu compte de la dureté de mes mots… »
Il garda le silence encore quelques instants, avant d’ajouter, en lui tendant le petit papier :
« Je comprendrais tout à fait que vous refusiez, je ne vous en voudrai pas, et j’espère que ça ne teintera pas votre opinion de moi, mais… si vous avez envie de parler… n’hésitez pas à m’appeler, je vous répondrai, quelle que soit l’heure. Pareil, si vous voulez rester seule un instant… dites le moi, et je m’en irai, sans insister. »
Dave resta assis près d’elle, en silence, attendant sa réponse.

En tous cas, il s’en souviendrait, de ce portrait et de cette étudiante. Oh ça oui, ils resteraient dans sa mémoire…

Spoiler:
 

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Kathlin Cohen

avatar

Messages : 1119
Bonus : 1157
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 22
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Ven 20 Sep - 14:06

Les larmes roulaient sur mes joues, je me demandais qu'est ce que je faisais là contre l'arbre, je n'aurais pas dus aller au parc j'aurais dus rentrer à l'appartement juste après mon entrainement. Moi qui pensais que sa allait me faire du bien, et bien au contraire sa ne ma fait que régresser, retombant dans mes craintes et dans ma tristesse, et tandis que le professeur restait silencieux, je revoyais peu à peu les moments que j'avais passer avec Andrew. Puis me calmant peu à peu, le professeur me lança:

« Je suis désolé… Je ne savais pas, je ne me suis pas rendu compte de la dureté de mes mots… »


Il garda le silence encore quelques instants, avant d’ajouter, en me tendant le petit papier :

« Je comprendrais tout à fait que vous refusiez, je ne vous en voudrai pas, et j’espère que ça ne teintera pas votre opinion de moi, mais… si vous avez envie de parler… n’hésitez pas à m’appeler, je vous répondrai, quelle que soit l’heure. Pareil, si vous voulez rester seule un instant… dites le moi, et je m’en irai, sans insister. »

Je me contenta de relever la tête, et de partir sans le regarder pas parce que je lui en voulais mais voulant simplement éviter une nouvelle conversation, ne voulant que rentre chez moi dormir pour terminer cette journée.

Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dave Jackson

avatar

Messages : 128
Bonus : 144
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 26
Localisation : France

Votre personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   Ven 27 Sep - 11:53

Spoiler:
 

_________________

Démoralisé ? Contactez Tonton Dave sur la CB, en 2 heures de temps sourire assuré !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dessine-moi un élève   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dessine-moi un élève
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]
» Kaynan, Élève d'Émeraude
» Hitori Yamâme, un élève turbulent à Beolan
» Quand l'élève dépasse le maître
» Quand l'aurore se lève et rend nos robes semblables à la roche. PV Apache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école des arts :: La ville de New-York. :: Le parc-
Sauter vers: